Trucs et astuces pour laver un oreiller

A l’échelle d’une vie, nous passons presque la moitié de notre temps à dormir. Le sommeil, tout comme l'alimentation et l'activité physique, est essentiel pour être en bonne santé. Primordial pour le développement de l’enfant, il lui permet de mémoriser les apprentissages de la journée et de grandir. Pour bien dormir,  il est important d'avoir une bonne literie ; c’est-à-dire un linge de lit mais aussi un matelas et un oreiller, tous propres et confortables.  Cependant, comment bien entretenir ses coussins, traversins et laver son oreiller ? Skip vous confie toutes ses meilleures astuces de lavage dans cet article !  

 

Laver l’oreiller : pourquoi ?

Parce qu’il accueille transpiration, larmes, projections en cas de toux ou d’éternuements  et même les petites peaux mortes, l’oreiller est donc un milieu de culture idéal pour les microbes. Il est aussi l’un des lieux de vie préférés des acariens, qui peuvent être responsables d’allergies. Avoir un oreiller propre est donc important pour un sommeil de qualité, en particulier pour les personnes sujettes aux allergies, aux maladies respiratoires ou encore celles qui ont la peau sensible. Si laver la taie de l’oreiller avec une lessive en poudre comme Skip Active Clean est nécessaire, cela n’est pas suffisant. Il faut régulièrement laver son oreiller, de 2 à 3 fois par an, pour en extraire la poussière, les acariens, la sueur et les dépôts de sébum.  

 

Laver un oreiller en machine 

En général,  s'il est en coton, duvet ou synthétique, laver l’oreiller en machine ne pose pas de soucis. Dans tous les cas, veillez à bien lire les instructions présentes sur l’étiquette de l’oreiller afin de vérifier que le lavage en machine est bien autorisé. En cas de doute, n’hésitez pas à vous adresser à un professionnel. Pour laver un oreiller en machine sans risquer de l’endommager, voici la démarche à suivre :

  1. Retirez votre oreiller de sa taie.
  2. Glissez votre oreiller dans la machine. Pour un meilleur équilibre du tambour de la machine, il est conseillé de laver les oreillers deux par deux.
  3. Mettez une lessive comme Skip Ultimate Sensitive qui est spécialement conçue pour les peaux sensibles.
  4. Lancez la machine en suivant les recommandations présentes sur l’étiquette de votre oreiller. Laver un oreiller en machine requiert généralement une température d’environ 40°C. Il est conseillé de ne pas essorer les oreillers mais plutôt de choisir un programme avec plusieurs cycles de rinçage afin qu’il ne reste aucune humidité à l’intérieur.
  5. Le séchage des oreillers est généralement long. S’ils sont en duvet, le séchage à l’air libre est fortement recommandé. Si vos oreillers sont en tissu synthétique, vous pouvez les placer au sèche-linge à très basse température, seulement après avoir vérifié les étiquettes de vos oreillers, . Des balles de tennis peuvent aussi vous aider à conserver la forme des oreillers et accélérer le séchage.

 

Laver un oreiller à la main 

Si l’étiquette n’indique pas que vous pouvez laver l’oreiller en machine, vous pouvez vous adresser à un professionnel qui vous indiquera la meilleure méthode pour laver l’oreiller sans risquer de l’abîmer. Vous pouvez aussi choisir de laver l’oreiller à la main. Dans ce cas, voici la démarche à suivre :

  1. Plongez l’oreiller dans une grande quantité d’eau tiède savonneuse. Vous pouvez utiliser la lessive Skip Ultimate Active Clean pour laver l’oreiller et le débarrasser des taches tenaces. Si l’oreiller est celui d’une personne à peau sensible, comme un enfant, il sera préférable d’utiliser Skip Ultimate Sensitive.
  2. Frottez les oreillers doucement à la main.
  3. Les oreillers doivent être soigneusement rincés. Ils ne doivent pas être essorés car cela les déforme.
  4. Enfin, laissez les oreillers sécher à plat. L’étape du séchage peut prendre de longues heures. Pensez à les retourner pour que les deux côtés sèchent bien.

 

Laver un oreiller en plume  

En plus d’avoir une durée de vie plus longue, l’oreiller en plume offre une agréable sensation de moelleux avec un rembourrage ferme et tendre. Pratique pour bien soutenir la tête, il conserve son gonflant et sa capacité à évacuer l’humidité de la nuit reste intacte. Pour profiter pleinement de son côté voluptueux, il faut régulièrement laver l’oreiller en plume. Commencez toujours par vérifier les informations présentes sur l’étiquette de votre oreiller en plume. Si vous avez le moindre doute, le mieux est souvent de laisser un professionnel se charger de l’entretien de votre oreiller. Pour laver l’oreiller en plume à la maison, vérifiez d’abord si les coutures ne sont pas légèrement ouvertes et si l’oreiller perd ses plumes. Si les plumes restent dans l’oreiller, vous pouvez simplement le passer en machine, de la façon suivante :

  1. Pour laver un oreiller en plume, choisissez un programme adapté aux tissus fragiles. La température doit être moyenne et l’essorage modéré.
  2. Glissez des balles de tennis dans le tambour pour que les oreillers gardent leur gonflant.
  3. Après avoir lavé un oreiller en plume, il est conseillé de le laisser sécher à plat et au soleil. Retournez-le régulièrement et tapez dessus pour que le séchage des plumes soit uniforme et que l’oreiller garde tout son gonflant.

Si, à l’inverse, vous avez un oreiller qui perd ses plumes, voici la méthode à suivre :

  1. Décousez l’un des côtés de l’oreiller et retirez-en toutes les plumes.
  2. Vous pouvez ensuite vous occuper de la housse, que vous pouvez laver comme n'importe quel autre linge de lit. Utilisez de préférence Skip Ultimate Sensitive ou la lessive en poudre Skip Active Clean.
  3. Après avoir séché la housse, vous pouvez replacer les plumes dans l’oreiller.

  En appliquant ces conseils, vous prenez ainsi soin de votre oreiller et profitez d’un sommeil réparateur. Pour entretenir votre oreiller au quotidien, vous pouvez aussi exposer vos oreillers au soleil afin de prévenir les problèmes d’asthme et d’allergies provoqués par les acariens. Enfin, si laver les oreillers et leurs taies est primordial, cela ne dispense pas de régulièrement les changer, en général tous les deux ans.